Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Regards et Partage...

Un regard plus spirituel

Publié par Gisèle W sur
Publié dans : #L'Homme et la Femme.

A l'école de l'expérience, notre conscience s'est progressivement individualisée, faisant naître le sentiment de notre incomplétude.

Incomplétude, parce qu'en nous-mêmes, ainsi que dans le monde qui nous entoure, la vie se montre imparfaite et nous aspirons à la réflexion, la vie est inconstante et nous aspirons à la plénitude, la vie manifeste la division et nous aspirons à l'unité et à l'amour.

Et cette recherche de l'amour parfait, qui exprime un besoin de plénitude, place l'homme et la femme devant de nombreuses difficultés, parce que l'amour naturel reste aveugle et partiel : il n'est ni serein, ni longanime, avant tout conditionnel.

Or l'homme et la femme n'en sont souvent pas suffisamment conscients, et dans leur incapacité à avoir une vision objective de la réalité, ils continuent de chercher à réaliser une union idéale.

Cette union idéale est alors aménagée, dans le cadre du couple par un apprentissage, une découverte dont les ressorts sont avant tout d'ordre psychologique.

Et le célèbre livre "Les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus" en est une parfaite illustration.

Sans aucun doute, en prenant soin de ne pas tomber dans la caricature, on doit reconnaître qu'il y a respectivement chez les hommes et les femmes une aptitude à vivre les mêmes situations de façon fort différente, pour ne pas dire opposée, mais est-ce suffisant ?

Ces quinze ou vingt dernières années, ont vu naître une presse spécialisée, donnant, de mille et une manières possibles, des solutions souvent pleine de bon sens.

Mais ces tentatives, lorsqu'elles démontent les mécanismes de la relation et du dialogue, ressemblent souvent au mode d'emploi d'un appareil un peu compliqué : en effet, même si l'on apprend à conduire une voiture, on n'est jamais à l'abri d'une fausse manoeuvre.

Au-delà du simple mode d'emploi, il y a la découverte du sens, c'est-à-dire de la finalité.

L'harmonie, la complicité, la réalisation d'un même objectif peuvent-ils être des buts en soi ?

De tels buts semblent toujours s'émousser avec le temps, mais ils peuvent parfois conduire l'homme et la femme à une réflexion plus approfondie sur le sens même de ce qu'ils représentent l'un pour l'autre, dans une perspective qui dépasserait leur simple individualité.

Ils sont en mesure de parcourir alors les chemins de la connaissance de soi, dépassant ainsi la simple exploration de leur territoire, cherchant à comprendre ce qui les motive, non pas à aller de l'avant, mais vers l'intérieur.

Le dynamisme de cette recherche reste malgré tout assujetti aux limites dans lesquelles évolue la psyché humaine.

Voyons cela plus en détail.

A suivre, livre de Rose-Marie et Michel COHEN.

 

À propos

“Nous sommes nombreux à avoir un regard différent, disons plus spirituel sur notre monde. Ce blog se veut un essai pour communiquer cette vision plus sereine et conforme à l’essence de l’être humain.”

Rédigé par Regards et Partage

Hébergé par Overblog