Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Regards et Partage...

Un regard plus spirituel

Publié par Regards et Partage sur
Qu’est- ce qu’un Thérapeute ?

Qu’est- ce qu’un Thérapeute ?

Extrait d’une lettre aux Thérapeutes de J.Y Leloup :

« Le Thérapeute n’a pas à transmettre des connaissances particulières, il peut aider celui qu’il accompagne à devenir lui-même « Connaissance ».

Il ne lui vend pas des techniques de bonheur ou des explications qui le rendront dépendant de ces techniques ou de lui-même, en tant que « supposé savoir » ou « solution à tous les problèmes » ; il l’invite à découvrir en lui-même « la conscience qu’il est », capable de donner sens à tout ce qui lui arrive, et peut-être à en faire une occasion de croissance et d’Éveil.

Besoins de naissance, besoins de reconnaissance, besoins de connaissance – à chaque fois sans négliger les solutions et les résolutions extérieures à ces besoins fondamentaux.

Le Thérapeute oriente celle ou celui qu’il accompagne, vers la solution et la résolution intérieure, c’est-à-dire : « lui-même » dans l’axe du Réel se donnant en lui, comme conscience (lumière), comme amour (compassion), comme Vie (Souffle).

Il l’aide ainsi à découvrir la force (la Vie) qu’il est, ce qui répond à son besoin de sécurité.

L’Amour (la compassion) qu’il est, ce qui répond à son besoin de communion.

La Conscience (l’intelligence) qu’il est, ce qui répond à son besoin de sens.

Cet Amour, cette Conscience, cette Force c’est sa valeur, son poids de « présence réelle ». `

` Le corps ou la forme dans laquelle le Réel se manifeste, s’incarne et se donne, il n’est pas alors seulement revenu à la raison, à la santé, à une appartenance affective, il est revenu à la réalité qu’il est :

Avec ou sans connaissances
Il est Connaissance
Avec ou sans relations particulières
Il est Amour
Avec ou sans appuis ou assurances
Il est Sérénité

Il a découvert :
• Que celui qui cherche l’amour ne le trouvera jamais ; celui qui le donne l’a déjà trouvé.

• Celui qui cherche la connaissance ne la trouvera jamais ;
celui qui connaît ce qui est devant et derrière ses yeux l’a déjà trouvée.
• Celui qui cherche le bonheur ne le trouvera jamais ;
celui qui ne fait qu’un avec le moment présent est déjà heureux.
• Celui qui cherche la paix ne la trouvera jamais ;
celui qui est simplement là et qui respire doucement est déjà paisible.
• Celui qui cherche « qui il est » ne se trouvera jamais ;
il est déjà « qui il est ». «

Lettres aux Thérapeutes
Lettre I (b)

Mais qu’est-ce qui est ?

Qu’est-ce que le Réel ? me demandes-tu.
Tes questions ne sont-elles pas trop « métaphysiques » pour un Thérapeute ?

Il est vrai que selon Philon d’Alexandrie, le Thérapeute avant d’être un médecin ou un psychologue, doit être un « philosophe », s’interroger sur le Réel me semble signe ou symptôme d’humanité et de santé mentale… Quand on prétend « prendre soin » de quelqu’un ou si on veut être là à ses côtés, « pour l’aider à se réaliser », encore faut-il savoir ce qui on met sous ces mots : Réel – Réalisation – Réalité…


Je pense qu’on identifie trop rapidement une réalité au Réel ; cela a donné naissance à beaucoup d’écoles de philosophie, par exemple,

pour Platon, le « Réalisme » c’est affirmer la réalité des idées, « plus réelles » que les êtres individuels qui n’en sont que le reflet

pour les matérialistes, le « Réalisme », c’est au contraire l’affirmation que seule la matière existe, les idées n’en sont que des épiphénomènes ou des explications illusoires.
La réalité de la Matière, comme la réalité de l’Esprit sont identifiées au Réel, alors que matière ou esprit ne sont que deux niveaux parmi d’autres du Réel, deux manifestations relatives du Réel…


D’un point de vue plus moral ou plus psychologique, on aura tendance à prendre pour Réel, la réalité du Bien ou la réalité du Mal… Certains diront que seul le bien existe, c’est le seul Réel, le mal n’est que son absence ou son manque (privatio Boni), d’autres diront que le mal existe vraiment, qu’il est même le Réel, c’est-à-dire, l’Absurde, le Non Sens, dans lequel nous sommes « jetés là » (cf. certaines formes de gnosticisme ).


C’est de nouveau identifier le Réel avec seulement une des réalités qui le manifestent alors que le Réel est présent dans les réalités les plus contradictoires ou opposées.

Source : Jean Yves Leloup.

Publié par Regards et Partage sur
Femmes qui courent avec les Loups

Vous avez été préparés pour cette époque

Mes amis, ne perdez pas courage. Nous avons été préparés pour cette époque. De nombreuses personnes profondément et véritablement déconcertées m'ont contactée récemment. Elles sont préoccupées par l'état des choses qui se déroulent actuellement dans le monde. Nous vivons une époque de stupéfaction quotidienne et souvent de colère justifiée vis-à-vis des dernières dégradations commises contre ce qui compte le plus pour des gens civilisés ou visionnaires.

Vos appréciations sont justes. La gloire et l'orgueil démesuré auxquels certains ont aspiré tout en entérinant des actes si abominables contre des enfants, des personnes âgées, des gens ordinaires, des pauvres et des sans-défense, est à couper le souffle. Pourtant, je vous exhorte, je vous le demande, je vous supplie, s'il vous plaît de ne pas laisser votre esprit s'assécher en épuisant vos larmes pendant ces temps difficiles. Surtout ne perdez pas espoir. Plus particulièrement car le fait est que nous avons été préparés pour vivre cette époque. Oui. Pendant des années, nous avons appris, pratiqué, attendu et été formés pour répondre à ce niveau exact d'engagement.

J'ai grandi sur les Grands Lacs et je sais reconnaître un vaisseau qui est en état de naviguer lorsque j'en vois un. Concernant les âmes éveillées, il n'y a jamais eu de par le monde autant de vaisseaux à flot qu'actuellement. Et ils sont parfaitement équipés et capables de se signaler les uns aux autres comme jamais auparavant dans l'histoire de l'humanité.

Regardez par-delà la proue; il y a des millions d'embarcations d'âmes justes qui se trouvent sur les eaux avec vous. Même s'il est possible que vos coques tremblent à chaque vague au cœur de l'orage agité, je vous assure que les grandes poutres qui composent votre proue et votre gouvernail proviennent d'une forêt bien plus vaste. Ce bois de construction est connu pour résister aux tempêtes, pour sa capacité à maintenir ensemble, pour sa résistance et sa longévité, quoi qu'il advienne.

En tout temps d'obscurité, face à tout ce qui ne va pas dans le monde ou qui semble irréparable, il existe une tendance à se détourner vers l'inconscience. Ne vous focalisez pas là-dessus. Il existe également une tendance à se laisser affaiblir en s'attardant sur ce qui est hors de portée ou sur ce qui ne peut encore se produire. Ne vous focalisez pas sur cela. C'est comme vouloir gonfler les voiles sans les avoir hissées.

On a besoin de nous, c'est tout ce que nous avons à savoir. Et bien que nous rencontrions de la résistance, nous rencontrerons d'autant plus de grandes âmes qui nous appelleront, nous aimeront et nous guideront et nous les reconnaîtrons quand elles apparaîtront. Ne disiez-vous pas que vous étiez croyants? Ne disiez-vous pas que vous vous étiez engagés à écouter votre voix supérieure? N'avez-vous pas demandé la grâce? Ne vous rappelez-vous pas qu'être dans la grâce signifie se soumettre à la voix supérieure?

Notre travail n'est pas celui de réparer le monde entier en une seule fois mais de tendre à rétablir cette part du monde se trouvant à notre portée. La plus petite et paisible chose qu'une âme puisse faire pour en aider une autre, pour aider une partie de ce pauvre monde en souffrance, sera d'une aide immense. Il ne nous est pas donné de savoir quels actes ou qui les accomplira permettant d'entraîner la masse critique qui fera pencher les choses vers un bien durable.

Pour qu'un changement profond puisse avoir lieu, ce qui est nécessaire est une accumulation d'actes, ajoutés les uns aux autres, continuellement. Nous savons qu'il n'est pas nécessaire que tout le monde sur Terre participe pour que prévalent la justice et la paix, mais seulement un petit groupe déterminé qui n'abandonnera pas à la première, deuxième ou centième tempête.

Une des actions les plus apaisantes et puissantes que vous puissiez accomplir pour intervenir dans ce monde tourmenté, est de vous lever et de révéler votre âme. Sur le pont, dans les temps d'obscurité, l'âme brille comme de l'or. La lumière de l'âme projette des étincelles, peut envoyer des balises lumineuses, faire des signaux de feu et permet à ce qui est juste d'être allumé. Pour que la lanterne de l'âme puisse être vue dans des temps d'obscurité comme ceux-ci - il nous faut être énergiques et faire preuve de miséricorde envers autrui: ce sont là deux actes d'immense bravoure et de la plus grande nécessité.

Les âmes se débattant captent la lumière des autres âmes pleinement éveillées et prêtes à le montrer. Si vous souhaitez aider à calmer le tumulte, c'est l'une des plus puissantes choses que vous puissiez accomplir.

Il y aura toujours des moments où vous vous sentirez découragés. J'ai moi aussi ressenti le désespoir de nombreuses fois dans ma vie, mais je ne lui accorde pas de place. Je ne le nourris pas. Je ne lui permets pas de manger à ma table.

La raison est la suivante: Au plus profond de moi, je sais quelque chose, tout comme vous le savez. C'est qu'il ne peut y avoir de désespoir lorsque vous vous rappelez pourquoi vous êtes venus sur Terre, qui vous servez, et qui vous a envoyé ici. Les bonnes paroles que nous prononçons et les bonnes actions que nous accomplissons ne nous appartiennent pas. Ce sont les paroles et les actes de l'Un qui nous a amenés ici. Dans cet esprit, j'espère que vous écrirez ceci sur votre mur: quand un grand navire est amarré dans le port, il est en sécurité, cela ne fait aucun doute. Mais ce n'est pas dans ce but que sont construits les grands navires.

Clarissa Pinkola Estes

Auteur du best-seller "Les femmes qui courent avec les loups"

À propos

“Nous sommes nombreux à avoir un regard différent, disons plus spirituel sur notre monde. Ce blog se veut un essai pour communiquer cette vision plus sereine et conforme à l’essence de l’être humain.”

Rédigé par Regards et Partage

Hébergé par Overblog