Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Regards et Partage...

Un regard plus spirituel

Publié par Gisèle sur
Publié dans : #Nous sommes vécus
"La Voie du Coeur" SM

La voie du Coeur. SM

Puisse chaque homme, de quelque race, philosophie ou confession
qu'il soit, déceler à travers ces lignes la tendresse et l'amour qui
y sont cont
enus.

Mes enfants,

De tout mon coeur, Je vous implore de m'écouter et de Me suivre car
les temps qui viennent seront difficiles. J'ai besoin de vous, besoin
de votre être tout entier pour accomplir ce qui doit s'accomplir.

Le temps est venu où ceux qui m'ont demandé recevront en abondance,
car il leur faudra de la force pour affronter les événements qui se
préparent.

Confiez-vous entièrement à Moi, abandonnez-vous complètement à mon
amour, à cet amour que Je suis et que Je veux vous donner.

A celui qui peut entendre, Je dis ceci : saisis la main que Je
tends et aie confiance. Je sais qu'il t'est difficile d'avoir une
confiance absolue, cette foi qui déplace les montagnes. Mais sache
que cette foi, Moi seul peux te la donner, et Je te la donnerai.

Tu m'as longtemps cherché dans les livres, les religions, les
enseignements des philosophes et théologiens de toute nature. Ce que
Je te demande maintenant, c'est de venir à Moi, de te confier à Moi,
et à Moi seul.

Je t'instruirai, Moi Jésus, du centre de ton âme. J'ouvrirai ton
coeur à la connaissance de ton être véritable sans que tu fasses
aucun effort.

Je t'éclairerai sans que tu t'en rendes compte, car c'est mon coeur
qui dirigera ta vie. Tu n'auras plus aucun souci d'aucune sorte. Tu
sauras ce qu'il faut faire au moment où il faudra le faire.

Je veillerai sur toi jour et nuit, t'enseignant sans que tu le
saches. La pureté de l'enfant à laquelle tu aspires, Je te la
donnerai.

Je te comblerai au-delà de tes espérances.

Mais sache-le: toi seul m'empêches de te combler comme Je le
voudrais. Ma volonté ne peut s'accomplir en toi que si tu abandonnes
complètement la tienne.

Tu ne peux juger de ce qui est bien ou mal. C'est pourquoi Je te
demande de Me laisser faire toutes choses à travers toi. Comment ? En
acceptant simplement que Je le fasse.

Si l'un de vous Me dit : " Jésus, je te donne Ma vie ", que ne lui
donnerai-Je pas en échange !

J'ouvrirai son coeur à Ma voix, lui permettant ainsi de vivre plus
facilement cette vie terrestre, lui ouvrant le chemin qui mène à la
vie.

Je le comblerai des dons nécessaires à son évolution, et par là-même
à mon plan.

Je te le répète : le temps presse. C'est pourquoi Je veux te combler
Maintenant. T'apprendre à vivre au présent, dans ce présent que Je
suis et que Je veux t'offrir.

Viens à Moi petit enfant. Viens à Moi sans réserve, et jette-toi
dans les bras que Je te tends.

C'est d'amour que Je veux te remplir. C'est de joie que Je veux te
vêtir.

Je suis en toi, toi qui Me cherches au-dehors depuis si longtemps.
J'ai besoin de toi pour éclairer ceux qui sont égarés.

Laisse-Moi faire de toi cette étincelle d'amour, cet enfant de
lumière que Je veux que tu sois.

Mon coeur bat dans ton coeur.

Ecoute attentivement : Je suis la voix du coeur.
Cette voix qui te parle si tu tends l'oreille, suis-là.

Je suis la voie, la vérité et la vie.

Je suis la voie du coeur .

L'homme cherche depuis si longtemps Dieu qu'on se demande pourquoi
il ne l'a pas encore trouvé.

Beaucoup prétendent l'avoir trouvé et en gardent jalousement le
secret dans de " hautes écoles initiatiques " mystérieuses, où l'on
ne rentre que si l'on est reconnu digne par le " grand maître ",
lequel se présente aux yeux des adeptes comme un modèle de vertu et
d'humilité : " mes chers adeptes, lorsque vous serez devenus humbles
comme moi, les portes du temple vous seront ouvertes. Laissez-moi
simplement vous apprendre à devenir humbles ".

D'autres, ayant trouvé en Dieu l'être terrifiant qui doit anéantir
dans le sang tous ceux qui ne croient pas en lui, brûlent d'envie de
le faire à sa place et se lancent dans des expéditions sanglantes où
sont massacrés les impies, leurs femmes et leurs enfants.

Toutes les religions ont prouvé qu'elles pouvaient engendrer de
telles attitudes . Que de morts, que de guerre, que d'intolérance au
nom d'un Dieu d'amour !

C'est à toi que ces lignes s'adressent. Je sais qui tu es, et Je
n'ai d'autre but que de te le faire découvrir. Sais-tu qui tu es ?
Non ? Alors lis bien ce qui suit.

Depuis longtemps, tu te poses la question que les hommes se sont
toujours posée : "Qui suis-je ? " Et la réponse tarde à venir. Tu as
pourtant lu tant de livres, écouté tant de discours sur l'homme et
sa destinée... Mais tu n'as rien trouvé qui te satisfasse vraiment.

Tu as bien cru trouver, parfois, lorsqu'un enseignement semblait te
correspondre. Mais tu as dû te rendre à l'évidence : ce n'était pas
encore cela que tu cherchais. Tu as donc changé d'enseignement,te
disant que cette fois c'était la bonne, et la même situation s'est
produite. Toujours pas de réponse.

C'est pourquoi Je viens à toi par le truchement de ce livre que tu
parcours.

Mais qui suis-je, Moi qui te parle ainsi ? Je suis Dieu en toi, Je
suis le Christ Jésus présent dans ton coeur, et Je sais que ces mots
te toucheront car ils s'adressent à ton coeur.

Ta tête se révolte, s'irrite, sourit, et pourtant tu entends. Tu
sens que ce que tu lis ne t'es pas étranger.

Ta tête voudrait fuir, fermer ce livre avec mépris.

Ton coeur ressent l'appel de Dieu et t'invite à poursuivre. Car
c'est de ce coeur que Je te parle : Je suis la voix du coeur, cette
voix qui t'a souvent parlé, et que tu n'as pas reconnue, car tu
n'étais pas prêt.

Maintenant tu es prêt.

Chaque mot que Je prononce libère en toi cette puissance d'amour
qui sommeille dans ton coeur depuis si longtemps.

Au-delà des mots, c'est Ma puissance qui touche ton âme et
t'éveille à la vie.

Il t'est facile d'accéder à cette vie, à cette joie à laquelle tu
aspires. Souviens-toi des mots que J'ai prononcés :
" heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu et l'observent. "

Ne sens-tu pas une joie naître en toi à la lecture de ces lignes ?
D'où vient-elle ? Simplement de Ma parole qui s'éveille en toi
comme un écho aux mots qui s'inscrivent devant tes yeux.

Tu perçois ces mots d'une façon unique, car ils te sont destinés, à
toi et à toi seul !

C'est pourquoi tu ne peux recevoir que ce qui t'est destiné, ce qui
correspond à Ma parole en toi, pour toi.

Mais dis-tu, n'est-ce pas un " autre " qui me transmet cette parole?

Non, ce n'est pas un " autre ", mais Moi, Dieu, qui utilise cet "
autre " pour M'adresser à toi, afin de te mettre en état de Me
recevoir, toi directement.

Comment ?

En écoutant, tout simplement.

Oh, rassure-toi, Je ne te demande pas d'effectuer les prouesses
mentales visant à supprimer ce même mental.

Non, ce que Je te propose est plus simple. Car, ne l'oublie pas, la
vérité est révélée aux simples.

Dès que les choses te semblent compliquées, c'est que tu t'éloignes
de Moi.

Je suis ton ami, un ami dont la volonté est de te combler. Mais
comment te combler si tu n'entends pas mon appel ?

Dans ta poitrine bat un coeur de chair et de sang, mais si tu Me le
demandes, si tu m'acceptes Je m'y installe aussi, et c'est alors un
coeur d'amour et de lumière qui anime ta vie.

Je suis ce Coeur qui te parle.

Dès que cela t'est possible, et cela t'est possible plus souvent
que tu ne le prétends, installe-toi dans un lieu calme et
détends-toi.

Ecoute battre ton coeur, laisse-toi bercer par son rythme.

Lorsque la paix a envahi ton corps, écoute avec plus d'attention.
Ecoute comme si quelqu'un allait te parler très doucement du centre
de ta poitrine.

Si au début tu ne perçois rien, ne crains rien. Comme un nouveau-né
apprend à connaître les sons, il te faudra peut-être quelque temps
pour reconnaître Ma voix.

Pourtant, un jour, tu l'entendras.

Puis, tu douteras, l'entendras à nouveau et douteras encore,
jusqu'à ce que J'établisse en toi la certitude que c'est bien Moi
qui te parle.

Jusqu'à ce que tu reconnaisses Ma voix, la voix du coeur.

Jusqu'à ce que tu Me reconnaisses, Moi, le Christ, présent dans ton
coeur .

J'ai besoin de toi, petit enfant, J'ai besoin de toi pour accomplir
Ma volonté sur cette terre. Pour réaliser sur cette terre le royaume
des cieux.

Le royaume n'est pas loin de toi, comme on a voulu te le faire
croire.

Le royaume est en toi, prêt à t'accueillir, pour peu que tu prennes
la peine d'y entrer.

Frappe seulement, et Je t'ouvrirai.

Lorsque tu auras frappé, lorsque Je t'aurai ouvert, alors tu
sentiras la présence de Dieu.

De tristesse qu'elle était, ta vie deviendra joie.

Je te remplirai d'amour au-delà des limites de ton corps.

La lumière divine envahira ton coeur.

Tout cela est en toi, maintenant, et n'attend que ton accord, ton
appel pour se manifester.

Appelle-Moi et Je viens.

Mais lorsque tu M'appelles, sache que Je viens toujours.

Lorsque tu penses à Moi, sache que Je suis là, en toi, n'ayant
qu'un seul désir : t'aider.

Je suis amour, et celui qui demeure dans l'amour demeure en Moi et
Moi en lui.

Je suis en toi, petit enfant.

Ne cherche pas plus loin : Je suis en toi.

Comme une voix humaine peut proférer des insultes ou prononcer des
mots d'amour, ce que tu appelle ta " voix intérieure " peut-être le
support de nombreuses expressions. Ton mental, ta conscience, le
malin peuvent utiliser ce canal.

Lorsque c'est Moi, Jésus, en toi, qui te parle, c'est à dessein que
Je te fais douter de toi, pour que, lorsque Je te sais prêt, tu sois
éclairé définitivement.

Lorsque Je te fais savoir que c'est réellement Ma voix que tu
entends, un grand changement se produit dans ton être. Une joie
profonde s'y installe, n'excluant pas les doutes qui reviennent de
temps à autre, mais tu sais alors que ces doutes sont les symptômes
de la purification que J'entreprends en toi.

Dès lors, tes peurs ne te font plus peur, car tu sais que c'est
Moi, de l'intérieur, qui les expulse en te les faisant revivre
partiellement, jusqu'à ce que ton être soit entièrement libéré de
ses chaînes terrestres. Jusqu'à ce que Je demeure pleinement en toi.

Lorsque la voix se fera entendre en toi, lorsque Je t'aurai donné
la certitude que c'est bien Moi, Jésus, qui te parle, les
difficultés de toutes sortes disparaîtront de ta vie.

En toutes circonstances, tu sauras ce que tu dois faire.

Tu sentiras que Je m'intéresse à toutes les activités de ta
journée, et que Je peux te guider dans toutes les situations.

Quel changement alors pour toi !

Quel changement pour Moi, qui pourrai dès lors t'utiliser pour
accomplir Ma volonté, quel que soit où tu te trouves.

Je Me servirai de toi pour transformer ceux qui t'entourent.

Je t'enverrai ceux qui sont prêts pour qu'à ton tour tu les
éclaires, soit en leur parlant en Mon Nom, soit en Me laissant agir
dans un silence apparent.

Quoi qu'il en soit, ce ne sera plus toi, mais Moi qui agirai à
travers toi.

Tu ne peux imaginer ce que sera ta vie demain. Je t'apprendrai à
vivre au présent, qui seul est.

Je te comblerai des dons nécessaires à ton évolution. J'apporterai
par toi, à ceux qui souffrent, le réconfort dont ils ont besoin.

Tu les éclaireras par Ma lumière.

Cela te semble trop beau ?

C'est pourtant ainsi que les choses se passeront dès que tu te
seras donné la peine de m'appeler et de m'écouter

Mais les mots humains sont limités et ne peuvent traduire
l'intraduisible, l'amour divin qui t'attend.

Aie seulement confiance en Moi lorsque Je te dis : laisse-Moi
t'instruire, Moi Jésus, du centre de ton coeur. Laisse-Moi faire de
toi ce pour quoi tu es fait. Laisse-Moi te combler d'amour, de
lumière et de vie.

Petit coeur de lumière c'est cela qui t'attend.
Blottis-toi dans mon coeur

J'aurai besoin de vous. C'est à cette fin que Je vous prépare..

Les dons que Je vous distribue avec largesse n'ont d'autre but que
de vous préparer aux événements à venir, qui seront douloureux pour
beaucoup d'hommes.

Vous aurez ainsi les moyens d'aider ceux qui viendront à vous, ceux
que Je vous enverrai.

Ils seront éclairés par la lumière que vous porterez en vous, par
Ma lumière qu'ils pourront eux-mêmes par la suite porter vers ceux
qui sont dans les ténèbres.

Or, il advint, comme il parlait ainsi, qu'une femme éleva la voix
du lieu de la foule et lui dit : " heureux les entrailles qui t'ont
porté et les seins que tu as sucés : "

Mais il dit :
" heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et
l'observent. "

Luc,11,27

Merci à JM.

Publié par Gisèle sur
Publié dans : #Poème de Raymond Dufresne.
Vie ordinaire - Vie Divine, d'après Raymond Dufresne.

VIE ORDINAIRE - VIE DIVINE.

La vie ordinaire :

C'est détourner le courant divin

En nous-mêmes, pour nous mêmes,

Jusqu'aux fins périssables.

La Vie divine :

C'est, après l'avoir cherché et découvert,

Invoquer le courant divin

En nous mêmes et pour lui-même,

Et ainsi transmuer tout notre être.

La Vie Divine,

En transfigurant nos êtres,

Va couvrir de gloire le monde et l'Humanité !

Poèmes de Raymond Dufresne, écrivain, chanteur et peintre.

Publié par Gisèle sur
Publié dans : #Poème de Raymond Dufresne.
Nos incantations, d'après Raymond Dufresne.

NOS INCANTATIONS.

Nos incantations :

autant de cierges qui vacillent

sur l'autel de l'éternité.

L'étincelle, c'est l'Amour,

la déviation : le caractère,

les tensions : la possibilité,

l'offrande de soi : la réalisation...

Et tout retourne à l'Amour, la Source !

Chaque jour, les résurgences de l'Eternel

sourdent au travers des mailles du Temps,

pour éclore en nous

comme des myriades de fleurs

dans les champs infinis de la création !

Poèmes de Raymond Dufresne, extrait du livre " Réapprendre le ciel".

Publié par Gisèle sur
Publié dans : #Poème de Raymond Dufresne.
La marque profonde, d'après Raymond Dufresne.

LA MARQUE PROFONDE.

Saches toujours

raison divine garder !

N'auréole pas tes oeuvres

en leur donnant le nom de "sacré",

mais, affranchi de toi-même,

soit désormais l'instrument apuré

aux mains de ton Dieu !

quelle est la forme que souhaite le fond ?

Pour faire naître la compréhension

la règle est purification,

pour que l'âme qui nous anime

donne à la forme

la marque profonde de l'Eternel !

Poèmes du livre de Raymond Dufresne, Réapprendre le ciel.

Publié par Gisèle sur
Publié dans : #Poème de Raymond Dufresne.
Il est temps ! d'après Raymond Dufresne.

Il EST TEMPS !

Dès que le moi monte au créneau,

les autres se précipitent pour s'affirmer.

Ainsi en est-il des soubresauts de l'égo

qui ne veut pas mourir.

A l'inverse, quand le moi, fidèle à la Lumière,

se retire et reste docile,

il apaise et fait venir l'autre à maturation.

Paysans !

Débroussaillez vos terres

pour que germes les blés, féconds !

Que vos épis se dressent vers le ciel,

pleins d'Amour et d'adoration !

Alors viendra le temps de la moisson,

où le Pain béni s'offrira aux nations,

où les hommes exulteront, victorieux,

sous la voûte étoilée des cieux !

Il n'est plus le temps

de ciseler des oeuvres

dans la matière !

il faut maintenant

que s'épanouissent d'autres splendeurs,

jaillies de la transcendance des choses !

Poèmes du livre de Raymond Dufresne, écrivain, chanteur et peintre.

Publié par Gisèle sur
Publié dans : #Poème de Raymond Dufresne.
Des égos et des hommes, d'après Raymond Dufresne.

DES EGOS ET DES HOMMES.

Plus les égos sont forts,

Plus ils s'imposent,

Plus les heurts

Sont explosifs et dévastateurs.

Plus s'efface le moi

Dans les mouvances de la vie,

Plus proche est la Voix

Qui sourd au coeur de l'homme,

Et plus la paix sereine

Rayonne sur la terre.

Extrait du livre de poésie de Raymond Dufresne, écrivain, chanteur, peintre.

Publié par Gisèle sur
Publié dans : #Poème de Raymond Dufresne.
A la main de Dieu,  d'après  Raymond Dufresne.

A la main de Dieu

et non préoccupé par ce que l'on doit faire...

à tout prix.

Né avec un caractère et une sensibilité

que tu n'as pas choisis,

dans une famille qui t'a été dévolue,

et dans un milieu qui te fut imposé,

tu vas maintenant diriger ta vie

avec une personnalité...

que tu n'as pas choisie.

Et tu clames ta liberté !

Pas de libération à titre posthume !

C'est maintenant qu'il faut délivrer la Lumière

jusqu'au plus profond de nos entrailles,

pour pouvoir enfin gravir la Montagne,

à la conquête des arches du Ciel.

Extrait du libre de Poèmes de Raymond Dufresne.

Publié par Gisèle sur
Publié dans : #Poème de Raymond Dufresne.
De la souffrance à la Joie, d'après Raymond Dufresne.

De la souffrance à la Joie.

Du bout des lèvres... merci !

Pour la souffrance qui fut l'invitée bienveillante de ma vie.

Et qui m'est apparue, aux premiers rayons fortuits de l'aurore,

Comme la voie céleste vers les rives de l'infini.

Merci pour la souffrance, acceptée

Comme compagne dans les méandres insensés de ma vie,

Qui purifie, rectifie et assainit,

Et qui ouvre la voie royale transcendante

Jusqu'aux bastions de l'infini.

Ô Amour et joie inouïs,

Quand, par un jour béni,

La souffrance s'auréole des ors vifs de l'Esprit,

Alors, en un instant, fulgure la Vie,

L'Homme-dieu ouvre à nouveau ses ailes,

Et enfin, triomphant,

S'élance en jubilant dans sa splendeur originelle !

Raymond Dufresne, extrait du livre "Réapprendre le ciel".

Publié par Regards et Partage sur
Qu’est- ce qu’un Thérapeute ?

Qu’est- ce qu’un Thérapeute ?

Extrait d’une lettre aux Thérapeutes de J.Y Leloup :

« Le Thérapeute n’a pas à transmettre des connaissances particulières, il peut aider celui qu’il accompagne à devenir lui-même « Connaissance ».

Il ne lui vend pas des techniques de bonheur ou des explications qui le rendront dépendant de ces techniques ou de lui-même, en tant que « supposé savoir » ou « solution à tous les problèmes » ; il l’invite à découvrir en lui-même « la conscience qu’il est », capable de donner sens à tout ce qui lui arrive, et peut-être à en faire une occasion de croissance et d’Éveil.

Besoins de naissance, besoins de reconnaissance, besoins de connaissance – à chaque fois sans négliger les solutions et les résolutions extérieures à ces besoins fondamentaux.

Le Thérapeute oriente celle ou celui qu’il accompagne, vers la solution et la résolution intérieure, c’est-à-dire : « lui-même » dans l’axe du Réel se donnant en lui, comme conscience (lumière), comme amour (compassion), comme Vie (Souffle).

Il l’aide ainsi à découvrir la force (la Vie) qu’il est, ce qui répond à son besoin de sécurité.

L’Amour (la compassion) qu’il est, ce qui répond à son besoin de communion.

La Conscience (l’intelligence) qu’il est, ce qui répond à son besoin de sens.

Cet Amour, cette Conscience, cette Force c’est sa valeur, son poids de « présence réelle ». `

` Le corps ou la forme dans laquelle le Réel se manifeste, s’incarne et se donne, il n’est pas alors seulement revenu à la raison, à la santé, à une appartenance affective, il est revenu à la réalité qu’il est :

Avec ou sans connaissances
Il est Connaissance
Avec ou sans relations particulières
Il est Amour
Avec ou sans appuis ou assurances
Il est Sérénité

Il a découvert :
• Que celui qui cherche l’amour ne le trouvera jamais ; celui qui le donne l’a déjà trouvé.

• Celui qui cherche la connaissance ne la trouvera jamais ;
celui qui connaît ce qui est devant et derrière ses yeux l’a déjà trouvée.
• Celui qui cherche le bonheur ne le trouvera jamais ;
celui qui ne fait qu’un avec le moment présent est déjà heureux.
• Celui qui cherche la paix ne la trouvera jamais ;
celui qui est simplement là et qui respire doucement est déjà paisible.
• Celui qui cherche « qui il est » ne se trouvera jamais ;
il est déjà « qui il est ». «

Lettres aux Thérapeutes
Lettre I (b)

Mais qu’est-ce qui est ?

Qu’est-ce que le Réel ? me demandes-tu.
Tes questions ne sont-elles pas trop « métaphysiques » pour un Thérapeute ?

Il est vrai que selon Philon d’Alexandrie, le Thérapeute avant d’être un médecin ou un psychologue, doit être un « philosophe », s’interroger sur le Réel me semble signe ou symptôme d’humanité et de santé mentale… Quand on prétend « prendre soin » de quelqu’un ou si on veut être là à ses côtés, « pour l’aider à se réaliser », encore faut-il savoir ce qui on met sous ces mots : Réel – Réalisation – Réalité…


Je pense qu’on identifie trop rapidement une réalité au Réel ; cela a donné naissance à beaucoup d’écoles de philosophie, par exemple,

pour Platon, le « Réalisme » c’est affirmer la réalité des idées, « plus réelles » que les êtres individuels qui n’en sont que le reflet

pour les matérialistes, le « Réalisme », c’est au contraire l’affirmation que seule la matière existe, les idées n’en sont que des épiphénomènes ou des explications illusoires.
La réalité de la Matière, comme la réalité de l’Esprit sont identifiées au Réel, alors que matière ou esprit ne sont que deux niveaux parmi d’autres du Réel, deux manifestations relatives du Réel…


D’un point de vue plus moral ou plus psychologique, on aura tendance à prendre pour Réel, la réalité du Bien ou la réalité du Mal… Certains diront que seul le bien existe, c’est le seul Réel, le mal n’est que son absence ou son manque (privatio Boni), d’autres diront que le mal existe vraiment, qu’il est même le Réel, c’est-à-dire, l’Absurde, le Non Sens, dans lequel nous sommes « jetés là » (cf. certaines formes de gnosticisme ).


C’est de nouveau identifier le Réel avec seulement une des réalités qui le manifestent alors que le Réel est présent dans les réalités les plus contradictoires ou opposées.

Source : Jean Yves Leloup.

Publié par Regards et Partage sur
Femmes qui courent avec les Loups

Vous avez été préparés pour cette époque

Mes amis, ne perdez pas courage. Nous avons été préparés pour cette époque. De nombreuses personnes profondément et véritablement déconcertées m'ont contactée récemment. Elles sont préoccupées par l'état des choses qui se déroulent actuellement dans le monde. Nous vivons une époque de stupéfaction quotidienne et souvent de colère justifiée vis-à-vis des dernières dégradations commises contre ce qui compte le plus pour des gens civilisés ou visionnaires.

Vos appréciations sont justes. La gloire et l'orgueil démesuré auxquels certains ont aspiré tout en entérinant des actes si abominables contre des enfants, des personnes âgées, des gens ordinaires, des pauvres et des sans-défense, est à couper le souffle. Pourtant, je vous exhorte, je vous le demande, je vous supplie, s'il vous plaît de ne pas laisser votre esprit s'assécher en épuisant vos larmes pendant ces temps difficiles. Surtout ne perdez pas espoir. Plus particulièrement car le fait est que nous avons été préparés pour vivre cette époque. Oui. Pendant des années, nous avons appris, pratiqué, attendu et été formés pour répondre à ce niveau exact d'engagement.

J'ai grandi sur les Grands Lacs et je sais reconnaître un vaisseau qui est en état de naviguer lorsque j'en vois un. Concernant les âmes éveillées, il n'y a jamais eu de par le monde autant de vaisseaux à flot qu'actuellement. Et ils sont parfaitement équipés et capables de se signaler les uns aux autres comme jamais auparavant dans l'histoire de l'humanité.

Regardez par-delà la proue; il y a des millions d'embarcations d'âmes justes qui se trouvent sur les eaux avec vous. Même s'il est possible que vos coques tremblent à chaque vague au cœur de l'orage agité, je vous assure que les grandes poutres qui composent votre proue et votre gouvernail proviennent d'une forêt bien plus vaste. Ce bois de construction est connu pour résister aux tempêtes, pour sa capacité à maintenir ensemble, pour sa résistance et sa longévité, quoi qu'il advienne.

En tout temps d'obscurité, face à tout ce qui ne va pas dans le monde ou qui semble irréparable, il existe une tendance à se détourner vers l'inconscience. Ne vous focalisez pas là-dessus. Il existe également une tendance à se laisser affaiblir en s'attardant sur ce qui est hors de portée ou sur ce qui ne peut encore se produire. Ne vous focalisez pas sur cela. C'est comme vouloir gonfler les voiles sans les avoir hissées.

On a besoin de nous, c'est tout ce que nous avons à savoir. Et bien que nous rencontrions de la résistance, nous rencontrerons d'autant plus de grandes âmes qui nous appelleront, nous aimeront et nous guideront et nous les reconnaîtrons quand elles apparaîtront. Ne disiez-vous pas que vous étiez croyants? Ne disiez-vous pas que vous vous étiez engagés à écouter votre voix supérieure? N'avez-vous pas demandé la grâce? Ne vous rappelez-vous pas qu'être dans la grâce signifie se soumettre à la voix supérieure?

Notre travail n'est pas celui de réparer le monde entier en une seule fois mais de tendre à rétablir cette part du monde se trouvant à notre portée. La plus petite et paisible chose qu'une âme puisse faire pour en aider une autre, pour aider une partie de ce pauvre monde en souffrance, sera d'une aide immense. Il ne nous est pas donné de savoir quels actes ou qui les accomplira permettant d'entraîner la masse critique qui fera pencher les choses vers un bien durable.

Pour qu'un changement profond puisse avoir lieu, ce qui est nécessaire est une accumulation d'actes, ajoutés les uns aux autres, continuellement. Nous savons qu'il n'est pas nécessaire que tout le monde sur Terre participe pour que prévalent la justice et la paix, mais seulement un petit groupe déterminé qui n'abandonnera pas à la première, deuxième ou centième tempête.

Une des actions les plus apaisantes et puissantes que vous puissiez accomplir pour intervenir dans ce monde tourmenté, est de vous lever et de révéler votre âme. Sur le pont, dans les temps d'obscurité, l'âme brille comme de l'or. La lumière de l'âme projette des étincelles, peut envoyer des balises lumineuses, faire des signaux de feu et permet à ce qui est juste d'être allumé. Pour que la lanterne de l'âme puisse être vue dans des temps d'obscurité comme ceux-ci - il nous faut être énergiques et faire preuve de miséricorde envers autrui: ce sont là deux actes d'immense bravoure et de la plus grande nécessité.

Les âmes se débattant captent la lumière des autres âmes pleinement éveillées et prêtes à le montrer. Si vous souhaitez aider à calmer le tumulte, c'est l'une des plus puissantes choses que vous puissiez accomplir.

Il y aura toujours des moments où vous vous sentirez découragés. J'ai moi aussi ressenti le désespoir de nombreuses fois dans ma vie, mais je ne lui accorde pas de place. Je ne le nourris pas. Je ne lui permets pas de manger à ma table.

La raison est la suivante: Au plus profond de moi, je sais quelque chose, tout comme vous le savez. C'est qu'il ne peut y avoir de désespoir lorsque vous vous rappelez pourquoi vous êtes venus sur Terre, qui vous servez, et qui vous a envoyé ici. Les bonnes paroles que nous prononçons et les bonnes actions que nous accomplissons ne nous appartiennent pas. Ce sont les paroles et les actes de l'Un qui nous a amenés ici. Dans cet esprit, j'espère que vous écrirez ceci sur votre mur: quand un grand navire est amarré dans le port, il est en sécurité, cela ne fait aucun doute. Mais ce n'est pas dans ce but que sont construits les grands navires.

Clarissa Pinkola Estes

Auteur du best-seller "Les femmes qui courent avec les loups"

À propos

“Nous sommes nombreux à avoir un regard différent, disons plus spirituel sur notre monde. Ce blog se veut un essai pour communiquer cette vision plus sereine et conforme à l’essence de l’être humain.”

Rédigé par Regards et Partage

Hébergé par Overblog