Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Regards et Partage...

Un regard plus spirituel

Publié par Gisèle sur
Publié dans : #le moi ?
Qu’est-ce que le « moi » ?

Qui est ce « moi » ?

Ce n'est que cette partie du système microcosmique* qui a acquis une conscience.

La conscience qui dit « moi » attire, pourrait-on dire, un cercle électromagnétique autour de ce qu'elle appelle « soi-même ».

Ce « soi-même » crée une séparation entre moi et toi. Et si plusieurs « moi » se réunissent d'un commun accord, ils font une séparation entre nous et vous.
Le phénomène « moi » resserre les limites de l'être.

Si l'on croit posséder une chose, on la défend. Plus on possède de choses, plus on les défend.

Plus l'opposition grandit, plus les liens avec les autres se détendent et plus l'on s'enfonce dans le personnel, plus l'on s'obstine à conserver sa personnalité.

La personnalité est bornée, enserrée dans des frontières.

Les défenseurs de nos propres frontières sont nos pensées.

Les gardiennes des frontières sont formées à cette fin au service du « moi ».

Notre mental ne peut faire autrement que former les pensées au service du « moi », de l'égo.

C'est ainsi que naît l'égoïsme.


Ce qui s'oppose, qui se renferme, qui se défend, qui attire et repousse, qui hait ou qui aime, bref tout ce qui est corruptible et non libre, est contenu dans le temps et l'espace et va de pair avec la violence.


Nos pensées reflètent toujours un état d'être et ne sont jamais autonomes.

Elles dépendent du « moi », fermé sur lui-même et complètement isolé.

Le « moi » ne peut faire autrement que de se défendre, il a été ainsi formé, modelé, conditionné depuis des années, depuis des vies.

Les pensées sont traditionnelles et surtout déterminées par la peur et le désir, la cupidité et l'ambition, l'autorité et l'imitation.

Elles ne font sans cesse que tuer la vie qui pourrait devenir réelle, le principe même de toute entité.

Elles s'éloignent toujours plus de cette humanité constituée d'une seule classe d'hommes appartenant à une seule religion, celle de l'amour, n'ayant qu'une seule loi, celle de la vérité, et qu'une seule langue, celle du silence.



* Microcosme : L'Homme vrai en tant que résumé de la création entière, formé d'un ensemble de sept sphères, de sept champs de force qui s'interpénètrent et par lesquels l'Homme originel était en relation harmonieuse avec le macrocosme, le Septénaire cosmique.

À propos

“Nous sommes nombreux à avoir un regard différent, disons plus spirituel sur notre monde. Ce blog se veut un essai pour communiquer cette vision plus sereine et conforme à l’essence de l’être humain.”

Rédigé par Regards et Partage

Hébergé par Overblog