Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Regards et Partage...

Un regard plus spirituel

La Compréhension, début de l'acte 1, la Flûte Enchantée, de Mozart.

La Compréhension.

La première scène nous montre un temple circulaire au milieu d’un espace rocailleux.

Tamino, le prince, descend d’un rocher armé d’un arc mais sans flèche et portant un « magnifique costume de chasse japonais », ce qui laisse entendre qu’il vient du lointain orient, là où apparaît le soleil spirituel et où il se lèvera de nouveau un jour.

C’est le pays d’origine de Tamino. Ce dernier incarne la conscience supérieure latente en l’homme, le principe spirituel qui s’est éloigné de l’Ordre originel divin et s’est égaré dans le monde matériel (l’espace rocailleux).

Cette « chute » dans le péché lui a fait perdre et oublier la mission assignée par Dieu, et de ce fait la maîtrise de son pouvoir créateur appliqué dans un but déterminé (il porte un arc mais pas de flèche). C’est ainsi qu’il ne peut se défendre contre le serpent qui le poursuit.

« Au secours ! » chante Tamino sur une musique dramatique et mouvementée, « sinon je suis perdu, victime du serpent perfide ! ».

Le serpent, le dragon des Mystères, est le symbole du feu du serpent, l’aspect spirituel du système cérébro-spinal qui agit dans la tête, le cœur et le bassin.

D’après la Bible, cette créature fut la cause de la chute lorsqu’Adamas, l’homme originel, céda à la tentation et mésusa des trois puissants pouvoirs créateurs du feu du serpent : de la pensée, d’où les fausses conceptions, du sentiment, d’où une mauvaise assimilation, de la volonté, d’où de fausses réalisations.

De la sorte une disharmonie toujours plus grande le domine progressivement et l’enchaîne totalement à la matière.

Comme ce mauvais emploi de la force du feu du serpent, la kundalini, continue de plus belle de nos jours, l’image du serpent qui nous poursuit est une illustration très actuelle de la réalité quotidienne. Sans en être conscients, nous sommes constamment en train de fuir les conséquences catastrophiques de ce mauvais emploi.

Les forces qui libèrent nos désirs, notre volonté et notre pensée égocentriques, s’opposent sans cesse à celles des autres, et c’est ainsi que nous semons continuellement des germes de conflits, de maladies et de mort.

Jusqu’au moment psychologique où l’homme en fait soudain l’expérience consciente et se rend compte à quel point il est poussé par la nature de son être déchue.

La poursuite par le serpent n’est donc pas une expérience unique, mais l’expérience permanente de chacun.

Quand on commence à s’apercevoir de cette réalité, la détresse de l’âme grandit, l’âme « crie », elle appelle au secours.

Or ce cri ne reste pas ignoré. Lorsque Tamino n’a plus la force de résister et qu’il s’évanouit, la porte du Temple s’ouvre et trois dames voilées entrent portant chacune une lance d’argent dont elles transpercent le serpent.

« Victoire ! victoire ! L’acte héroïque est accompli. Il est libéré grâce à notre courage ! ».

A suivre … le jeudi 11 avril 2013… suite de la Compréhension

La Compréhension, début de l'acte 1, la Flûte Enchantée, de Mozart.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article