Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Regards et Partage...

Un regard plus spirituel

Géryon : quand le mensonge et la vérité se rencontrent, Dante, l'enfer, la Divine Comédie.

Géryon : quand le mensonge et la vérité se rencontrent, Dante, l'enfer, la Divine Comédie.

Géryon : quand le mensonge et la vérité se rencontrent.

Après avoir traversé le courant des violents, Dante et Virgile parviennent au bord d’un ravin.

Là, le fleuve infernal se précipite dans le huitième cercle.

Virgile lance dans l’abîme la corde, symbole de la loi spirituelle.

La vérité doit alors rencontrer son opposé, la fausseté.

Cette corde est l’impulsion qui détourne l’âme prisonnière de l’imposture afin qu’elle atteigne son but.

Là règne Géryon, un être ambigu, mi-humain mi-serpent, symbole de la tromperie.

A peine touché par la corde, Géryon se soulève subitement.

Aussi rapidement, les amis de la vérité prennent immédiatement place sur le dos du mensonge et s’enfoncent dans l’abîme ténébreux.

Dans ces profondeurs insondables, le dragon, mi-homme mi-serpent, se trouve malgré lui dans l’obligation de servir.

Qu’est-ce que cela signifie ?

L’orientation incessante sur le chemin de la vérité agit telle une flèche qui vise et transperce perfidie et fausseté, jusque et y compris dans les recoins les plus cachés de l’être.

Dans l’instant, Dante ne se rend pas compte de ce qui lui arrive, mais dès qu’il commence à comprendre, il dit :

« Ah ! Que prudents doivent être les hommes près de ceux qui voient plus loin que l’acte et dont l’esprit pénètre les pensées ».

Enfer, chant XVI, 118-120

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article