Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Regards et Partage...

Un regard plus spirituel

Etes-vous agnostique?

Etes-vous agnostique?

Imaginez une lumière qui traverse tout pour nous atteindre. Imaginez qu'elle ne vienne pas d'en haut mais de l'intérieur de nous.
Le trou noir de l'image ci-contre (caché au milieu des galaxies) pourrait représenter à la fois ce qu'il nous manque et ce que nous croyons avoir. Ça vous parle ?

En fait, la Gnose, du grec connaissance, est le lien entre un homme et son origine hors du temps.
Quand ce lien est établi, la connaissance devient à la fois, la cause, le moyen et la conséquence du chemin spirituel ainsi emprunté.
Cette connaissance est concrète car des actes sont posés tout le long du chemin.
La libération de l'âme passe ainsi par une relation directe avec le sacré (ce qui est inaccessible, hors du monde "normal").

Pour les athées on peut simplement parler de la relation mystérieuse entre l'homme et l'inconnaissable (dont l'origine de l'univers fait partie par exemple), source de questionnements dans les milieux scientifiques mais aussi chez chacun d'entre nous à un moment ou un autre de sa vie.

Pensez-vous qu'il existe un lien direct entre un être et l'univers d'où il vient ?

Quelle est notre place dans l'univers?
D'où venons-nous ? Qui sommes-nous ? Où allons-nous ?

Nous savons si peu de choses.
L'admettre véritablement et complètement revient à vider la coupe des illusions pour laisser la place à la connaissance.

Si, malgré tout, on essaye de prendre le recul nécessaire afin de voir le monde tel qu'il est un problème survient :
On se rend d'abord compte qu'on ne peut pas échapper à la réalité perçue par nos 5 sens et ensuite un sentiment d'impuissance nous envahit.

Comment s'échapper d'un monde où règne l'éphémère sans pour autant le fuir? Est-ce vraiment possible? La mort est-elle une délivrance? Et la vie?

L'impuissance c'est avant tout ne pas savoir quoi faire. Nous pressentons parfois ce qu'il est juste de faire mais le plus souvent nous vivons dans l'incertitude; Est-il possible d'apprendre soi-même à discerner le vrai du faux pour ainsi agir de manière juste?

Le concept de gnose part du principe que toutes les réponses à ces questions sont en nous et que nous y avons accès par ce lien directe avec le sacré,
d'abord par le cœur (qui perçoit l'appel, qui garde le lien), puis par la tête qui capte l'intelligence transmise par la connaissance.

Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas.
Autrement dit, c'est à travers les expériences de la vie qu'on peut trouver des indices sur le divin.
On peut même parler du divin à travers des sujets tout à fait anodins!

En fait le questionnement est utile, même sans réponses immédiates car il s'agit d'une ouverture de la conscience.
Quand la conscience s'ouvre, elle s'autorise à accéder à la connaissance (et aussi à tout et n'importe quoi, d'où l'importance de garder le cap!).

Une fois qu'on a fait le tour du concept de gnose l'agnosticisme peut être défini comme la position philosophique selon laquelle la liaison directe vers le divin n'existe pas.
L'existence de cette liaison ne peut en effet pas être prouvée.

C'est à chacun de savoir si ces mots évoquent quelque chose en lui ou non.
Il a toujours existé un très grand nombre de chercheurs de vérité qui vivent ce processus sans forcément utiliser le mot gnose.
Le chemin est bien plus important que tous les mots utilisés pour le désigner.

La gnose n'est ni une philosophie, ni une méthode pour atteindre un idéal, ni un savoir.

Le savoir et la connaissance sont 2 choses différentes: On peut savoir où se trouve une ville sur une carte et on peut la connaître pour y avoir vécu.

Les philosophies, les méthodes, le savoir sont propres à une culture, à un groupe d'individus; il sont différents d'un individu à l'autre et ont leur utilité en tant que tel.

La gnose est autre chose. Elle est plus comme une force omniprésente que chacun peut retrouver en soi.
Elle est universelle, dynamique et surtout vivante.
On peut la percevoir à travers notre réalité, chacun selon sa sensibilité et pas forcément consciemment.

Il y a un tel décalage entre notre réalité et cette sensation qu'il existe quelque chose de plus "vrai" que nous devons naturellement rejeter cette idée pour ne pas se perdre en vaines spéculations.

Pour réveiller ne serait-ce qu'un peu cette sensation en nous il y a bien sûr les expériences de la vie qui nous poussent de limites en limites mais nous ne comprenons que rarement l'utilité de ces tourbillons de joies et de souffrances.
mais il y a aussi ces quelques moments de répits durant lesquels nous pouvons contempler la beauté complexe de la nature ou une œuvre d'art cinématographique, par exemple, qui peuvent révéler en nous un désir parfois mélancolique de passer à côté de quelque chose.

On peut poursuivre sur l'exemple du cinéma qui peut s'autoriser comme toute forme artistique à imaginer l'impossible :
Dans le film Matrix, par exemple, nous vivons tous prisonniers d'une réalité virtuelle au point que tout ce à quoi nous nous identifions avec nos 5 sens n'existe pas vraiment.

Tant que le héros est persuadé d'être ce personnage dont il joue le rôle alors on peut dire qu'il n'existe pas vraiment.
Ce n'est que quand son vrai corps se réveille qu'il retrouve sa vraie nature et donc qu'il commence à vivre véritablement.

Dans ce film, on pourrait dire que la gnose est la force intérieure qui va pousser le héros à retrouver la porte de sortie et cela après avoir vécu un grand nombre de fois les mêmes situations infernales.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Alain 20/03/2013 07:27

Je touve l'approche de la gnose trés juste bien que le sujet soit difficile a cerner