Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Regards et Partage...

Un regard plus spirituel

Deux consciences

L’amour, dont Jesus-Christ s’est fait le symbole vivant, n’est autre que le processus unique de création. Il est offrande permanente qui doit s’anéantir en lui-même afin de se réélaborer perpétuellement et par là même s’offrir en tant que principe créateur, c’est-à-dire, principe de Vie.

Il est donc structurellement opposé à la conscience humaine qui doit, elle, acquérir pour affirmer son existence. Elle n’existe que par ce qu’elle possède. C'est-à-dire, que n’ayant pas d’existence (autonome ?) propre, elle doit être définie par des éléments extérieurs. Ainsi, stoppe-t-elle le processus originel dès le premier stade. Elle reçoit mais ne peut s’anéantir en une non-existence pour renaitre en création. C’est pourquoi sa destinée est marqué par la mort puisque incapable de donner la vie. Elle porte en elle-même cette angoisse de mort qu’elle sait inéluctable et qui la pousse dans un frénétique besoin d’affirmation de soi comme pour se rassurer de la vérité de sa propre existence.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article