Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Regards et Partage...

Un regard plus spirituel

Publié par Gisèle sur
Publié dans : #Tao Te King extrait
"Etre et non-être", extrait de La Gnose Chinoise.

Quand le chercheur voit le chemin, voit Tao, dès qu'il découvre intérieurement que, selon l'expression de Lao-Tseu, il "souffre dans l'égo", que rien ni personne ne peut guérir cette souffrance, que rien ni personne ne peut éteindre ce feu jusqu'à ce que lui-même ne dise adieu à l'être-moi.

C'est alors que se met à briller devant le pèlerin "la grande lampe de la conscience universelle," dont la rayonnante lumière divine apaisera sa soif et, comme le consolamentum, le sortira de sa nuit et l'élèvera au-dessus de sa souffrance.

Etre et non-être.

Si Tao pouvait être défini, il ne serait pas le Tao éternel.

Le nom qui peut être exprimé n'est pas le nom éternel.

En tant que non-être on peut dire qu'il est le fondement de la manifestation universelle.

En tant qu'être, il est la Mère de toutes choses.

Donc, si le coeur persiste à "ne pas être" - c'est-à-dire est exempt de tous désirs et intérêts terrestres - il est possible de contempler le mystère de l'essence spirituelle de Tao.

Si le coeur persiste à "être" - c'est-à-dire est plein de désirs et d'intérêts terrestres - il n'est possible de voir que des formes limitées, bornées.

Les deux, l'être et le non-être, coulent de la même source, mais ils ont des effets et des objectifs différents.

Tous deux sont un mystère, et ce mystère est la porte de la Vie.

Tao Te King, chapitre I

A suivre, le Wu Wei.

Publié par Gisèle sur
Publié dans : #Tao Te King extrait
"Wu Wei", extrait de La Gnose Chinoise.

" Quand l'oeuvre est accomplie, il ne s'attache pas à elle; et comme il ne s'attache pas à elle, elle ne se détache pas de lui."

Lorsque quelqu'un suit le chemin de l'offrande de soi, en contemplation silencieuse, il découvre que, bien qu'à chaque seconde son être intérieur prenne ses distances, la vie nouvelle l'inonde de ses rayons.

La vie nouvelle ne lui appartient pas, elle appartient à l'Autre, mais le moi dialectique s'y fond complètement et disparaît.

Tel est l'enseignement du non-faire. C'est cela la voie, c'est cela le chemin, c'est cela TAO.

"Quand tous, sous le ciel, prétendent que le beau est beau, le laid apparaît.

Quand tous pensent bien savoir que le bon est bon, le mauvais apparaît.

Etre et non-être s'engendrent l'un l'autre.

Difficile et facile naissent l'un de l'autre.

Long et court entraînent une différence de forme réciproque.

Haut et bas créent une inégalité réciproque.

Le ton et la voix s'accordent l'un à l'autre.

L'avant et l'après succèdent l'un à l'autre.

C'est pourquoi le sage adopte le non-faire ; il pratique l'enseignement sans paroles.

Quand l'oeuvre est accomplie, il ne s'attache pas à elle ; et comme il ne s'attache pas à elle, elle ne se détache pas de lui.

Tao Te King, chapitre 2

Commentaires du Tao Te King, Jan Van Rijckenborgh et Catharose de Petri.

A suivre, "Ne fais aucun cas des distinctions honorifiques".

Publié par Gisèle sur
Publié dans : #Tao Te King extrait
"Ne fais aucun cas des distinctions honorifiques", extrait de La Gnose Chinoise.

N'arrive-t'il jamais de prendre pour de l'agitation, ou pour une tentative d'agitation, ce qui, en réalité, ne l'est pas ?

"Si les protecteurs pratiquent le wu wei, le non-faire total, en service impersonnel et fraternel, il n'est rien qu'ils ne puissent bien gouverner.

Il ne se produit aucun développement dialectique, seul apparaît un développement ésotérique nouveau et positif."

Comment le constate-t-on ?

Par les faits, par les résultats.

Observez les faits, et vous le saurez.

"Ne fais aucun cas des distinctions honorifiques, ainsi le peuple ne contestera pas.

Ne prise aucun bien d'acquisition difficile, ainsi le peuple ne volera pas.

Ne regarde pas ce qui excite le désir, ainsi le coeur du peuple ne sera pas troublé.

C'est pourquoi le sage gouverne en vidant les coeurs de tout désir, en remplissant bien les ventres, en affaiblissant les mauvais penchants et en fortifiant les os.

Il fait toujours en sorte que le peuple n'ait ni savoir, ni désir.

S'il n'y parvient pas, il s'arrange pour que ceux qui savent n'osent agir.

Il pratique le wu wei (non-faire), et il n'est rien qu'il ne puisse bien gouverner."

Tao Te King, chapitre 3

Commentaires du Tao Te King,

Jan van Rijckenborgh et Catharose de Petri.

A suivre, Tao est vide.

"Ne fais aucun cas des distinctions honorifiques", extrait de La Gnose Chinoise.
Publié par Gisèle sur
Publié dans : #Tao Te King extrait
"Tao est vide", extrait de La Gnose Chinoise.

Aussitôt que le pèlerin entre dans sa propre vallée de la mort, il découvre que les rayonnements et activités de Tao sont inépuisables.

Le candidat découvre qu'il est aidé, que Tao prend soin de lui, même dans son triste état!

Merveilleuse est cette vérité; plus merveilleux encore est d'en faire l'expérience.

Les rayonnements et activités de Tao sont inépuisables.

"Tao est vide, et ses rayonnements et activités sont inépuisables.

Ô quelle profondeur est la sienne.

Il est le Père originel de toutes choses.

Il émousse son acuité, simplifie sa complexité, modère son éclat aveuglant et se fait semblable à la matière.

Ô quel calme est le sien. Il est de toute éternité.

J'ignore de qui il est l'Enfant. Il était avant le tout premier Dieu."

Tao Te King, chapitre 4

Commentaires du Tao Te King.

La Gnose Chinoise, Jan van Rijckenborgh et Catharose de Petri.

A suivre, La manifestation universelle n'a pas d'amour humain.

Publié par Gisèle sur
Publié dans : #Tao Te King extrait
"La manifestation universelle n'a pas d'amour humain", extrait de La Gnose Chinoise.

Quand la Bible dit : "Dieu est amour", qu'envisage-t-elle ?

Pour le comprendre quelque peu, renoncez à la représentation que vous vous faites de l'amour dans votre vie et dans le monde.

Il faut détruire cette image comme tant d'autres qui remplissent votre panthéon.

La manifestation universelle est animée d'un rythme universel.

Cet état ne connaît pas d'état contraire, ne jette aucune ombre menaçante et s'engendre immuablement lui-même.

Là, le bien n'est pas opposé au mal, ni la beauté à la laideur, ni l'amour à la haine, ni l'illusion à la réalité. L'amour n'est pas un attribut de la Gnose; l'amour n'émane pas d'elle; la Gnose est amour.

Autrement dit ; l'amour de Dieu est sans préférence, sans lutte, sans action particulière. Il est par lui-même. C'est un ordre du monde; c'est ce monde lui-même !

C'est la raison pour laquelle on peut comparer sa force incommensurable à celle d'un soufflet de forge. Lorsqu'on active rythmiquement un soufflet de forge, il génère une grande force.

De même le rythme universel de la manifestation universelle engendre une grande force et rien n'y subsiste qui soit contraire.

Vous comprendrez mieux que jamais combien la nature de la mort est sans espoir et sans perspective. Et vous décidez de gaspiller le moins de mots possible pour ce qui est ainsi sans espoir.

Vous vous tournez vers ce qui est en état de recevoir le rythme universel, vers ce qui lui est semblables : l'atome merveilleux, la rose du coeur.

"La manifestation universelle n'a pas d'amour humain, et toutes choses sont pour elle comme des "chiens de paille".

Le sage n'a pas d'amour humain, il considère les hommes comme des "chiens de paille.

L'univers est semblable à un soufflet de forge. Il est vide et ne s'épuise jamais. Plus il est en mouvement, plus il produit.

Mais parler beaucoup épuise; mieux vaut garder la maîtrise de soi."

Tao Te King, chapitre 5

Commentaires du Tao Te King

La Gnose Chinoise, Jan van Rijckenborgh et Catharose de Petri.

A suivre, L'esprit de la vallée ne meurt pas.

Publié par Gisèle sur
Publié dans : #Tao Te King extrait
"L'esprit de la vallée ne meurt pas", extrait de La Gnose Chinoise.

Il existe deux organes de conscience directeurs : un organe que vous connaissez, qui vous fait dire "moi", et un organe beaucoup plus puissant que vous ne connaissez pas.

C'est à ce deuxième moi, l'âme, l'alter-ego, que vous devez maintenant transmettre la direction.

Vous le pouvez. Et si vous le faites, vous n'aurez plus besoin de vous agiter.

Toutes ces tensions épuisantes, ce torrent de souffrances et de misères glisse sur vous, vos problèmes se résolvent d'une tout autre manière.

Vous, le moi né de la nature, vous n'avez plus besoin de vous agiter car l'Autre s'active en vous.

Ne voyez pas là une incitation à la paresse ou au laisser-aller, ne prenez pas cela au sens négatif mais à celui de la parole du Sermon sur la Montagne : "Cherchez d'abord le Royaume de Dieu". qui est en vous. "et toutes choses vous seront données par surcroît".

Vous vivrez et éprouverez la vie d'une façon nouvelle, vous serez dans le monde mais plus de ce monde.

Par la porte de la Mère mystique vous rencontrerez une nouvelle réalité, vous y pénétrerez et vous appartiendrez au peuple de Dieu.

" L'esprit de la vallée ne meurt pas; on l'appelle la Mère mystique.

La porte de la Mère mystique est la source de toute réalité.

Cette manifestation dure éternellement, elle apparaît avoir une existence ininterrompue.

Suivez ce fleuve de vie et vous n'aurez nul besoin de vous agiter.

Tao Te King, chapitre 6

Commentaires du Tao Te King.

La Gnose Chinoise, Jan van Rijckenborgh et Catharose de Petri.

Publié par Gisèle sur
Publié dans : #Tao Te King extrait
"Le macrocosme dure éternellement", extrait de La Gnose Chinoise.

La personnalité, le véhicule humain, était au commencement un instrument créé pour donner à une intelligence directrice les moyens de faire des expériences, de parachever l'univers, de servir la Gnose.

Cette intelligence directrice est l'homme véritable, le dieu unique.

Mais cet instrument s'est emballé et se donne le nom d'homme.

La conscience du véhicule provient d'un rayon de la conscience intérieure divine.

L'homme divin véritable ne vit pas pour lui-même, ne cherche pas à se conserver lui-même, ne vit pas dans le danger, le besoin, il n'a pas à vivre pour lui-même.

Il est soumis à la loi d'une autre nature et possède une conscience d'éternité.

Il est existentiellement un avec l'univers, avec la manifestation universelle, il est sustenté par le prâna de vie.

" Le macrocosme dure éternellement. Il en a le pouvoir parce qu'il ne vit pas pour lui-même.

C'est pourquoi le sage se place lui-même derrière l'Autre, et ne fait donc plus qu'un avec le premier.

Il se détache de son corps; et ainsi justement il conserve son corps.

C'est parce qu'il ne connaît pas l'égoïsme.

Et son manque d'égoïsme favorise ses propres intérêts.

Tao Te King, chapitre 7

Commentaires du Tao Te King

La Gnose Chinoise, Jan van Rijckenborgh et Catharose de Petri.

A suivre, Le coeur du sage est profond comme un abîme.

"Le macrocosme dure éternellement", extrait de La Gnose Chinoise.
Publié par Gisèle sur
Publié dans : #Tao Te King extrait
"Le coeur du sage est profond comme un abîme", extrait de La Gnose Chinoise.

"Le sage agit bien. Il passe à l'action au moment juste."

Ces vertus ne doivent pas étonner. Qui ne se trouve plus dans l'état de conscience-robot, mais participe à la conscience de la Gnose, acquiert un nouveau principe d'action accordé dans tous les détails à la nature et à l'essence du saint travail, à Tao.

Pour vous le rendre plus proche, éclairons cet état d'être à la lumière des paroles de Paul, ainsi vous comprendrez mieux ces dons de la grâce. Paul déclare, en différents endroits de ses Epîtres, que son intention n'est certainement pas de se glorifier : "Ce n'est pas moi, mais le Christ en moi".

Nous avons donc jeté quelque lumière sur le comportement du sage qui suit le chemin de la libération. Notre prière quotidienne est que vous aussi puissiez suivre ce chemin.

Vois le chemin - Tao

Va le chemin - Te

Comprends le chemin - King

"Le juste comportement est semblable à l'eau.

L'eau est partout et demeure en tous lieux.

Elle est aussi dans des endroits méprisés des hommes.

Voilà pourquoi le sage s'approche de Tao.

Il occupe la place juste. Son coeur est profond comme un abîme.

Son amour est parfait. Il se tient dans la vérité, il accomplit la vérité. Appelé à gouverner, il maintient l'ordre. Il agit bien. Il passe à l'action au moment juste.

Comme il ne discute pas et ne lutte pas, rien ne saurait lui être reproché.

Tao Te King, chapitre 8

Commentaires du Tao Te King

La Gnose Chinoise, Jan van Rijckenborgh et Catharose de Petri.

A suivre, Ne touche pas au vase plein.

Publié par Gisèle sur
Publié dans : #Tao Te King extrait
"Ne touche pas au vase plein", extrait de La Gnose Chinoise.

"Celui qui est fier de ses richesses va au-devant du malheur."

L'orgueil est vanité, ostentation, l'orgueil fait des concessions à l'égocentrisme.

L'orgueil porte donc atteinte à l'éclat du vase et le rend à nouveau terne et sans couleur.

Qui acquiert des richesses par la mise en pratique de la quintuple Gnose universelle est tenu d'accomplir le travail.

L'accès aux immenses trésors de la vie universelle lui est accordé. On emploie alors le pluriel : "Vous qui portez les vases du Seigneur."

Ce qui est en nous est en même temps en dehors de nous. Les frontières disparaissent et nous vivons dans l'universel, l'unité de l'universel.

Ainsi la lumière est-elle apportée dans la nuit afin d'éveiller ceux qui y sont plongés. Ainsi la lumière surgit-elle dans la nuit. Ainsi les élus restent-ils ensemble pour faire connaître les couleurs de la lumière, couleurs aux nuances innombrables.

"Ne touche pas au vase plein.

Ne touche pas au tranchant de la lame.

Ne cherche pas à conserver la chambre emplie d'or et de pierres précieuses.

Qui est fier de ses richesses va au-devant du malheur.

L'oeuvre accomplie et le renom acquis, il faut se retirer. Telle est la voie du ciel."

Tao Te King, chapitre 9

Commentaires du Tao Te King

La Gnose Chinoise, Jan van Rijckenborgh et Catharose de Petri

A suivre, Qui soumet le moi gouverne le royaume avec amour.

Publié par Gisèle sur
Publié dans : #Tao Te King extrait
"Qui soumet le moi gouverne le royaume avec amour", extrait de La Gnose Chinoise.

Celui qui suit le chemin de la rose, parce qu'il est tout entier en l'Autre, sait que les premiers pas dans la vie nouvelle se font dans l'ancienne personnalité et que la transfiguration n'est qu'à peine commencée.

Le candidat, après avoir reçu Jésus le Seigneur, devait mourir en Lui.

Le candidat en question, sachant et confessant tout cela parfaitement, gouvernera son royaume avec amour, sans soupirer, comme c'est souvent le cas : "Oh si ça pouvait bientôt finir, si je pouvais en être débarrassé!"

Vous êtes souvent pris de mélancolie parce que vous en avez assez, parce que la bêtise vous heurte de façon par trop accablante.

Mais si vous êtes obligé de ramer dans un courant violent, avec une planche seulement en guise de rame, vous ne vous plaindriez pas, vous seriez heureux d'avoir cette planche et vous l'utiliseriez avec amour pour gagner la rive.

"Celui qui soumet le moi animal au spirituel maintient sa volonté orientée sur Tao. Il n'est pas divisé.

Il maîtrise sa force vitale jusqu'à la rendre docile comme celle d'un nouveau-né.

Il rend claire et pure sa vue intérieure, il est donc exempt de fautes morales.

Il gouverne le royaume avec amour et pratique totalement le wu wei."

Tao Te King, chapitre 10-I

commentaires du Tao Te King

La Gnose Chinoise, Jan van Rijckenborgh et Catharose de Pétri

A suivre, le sage est dans une parfaite quiétude.

À propos

“Nous sommes nombreux à avoir un regard différent, disons plus spirituel sur notre monde. Ce blog se veut un essai pour communiquer cette vision plus sereine et conforme à l’essence de l’être humain.”

Rédigé par Regards et Partage

Hébergé par Overblog