Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Regards et Partage...

Un regard plus spirituel

L'Homme et la Femme, une vision nouvelle de l'Unité. Chapitre 1- 4ème partie.

Une personnalité sublime s'exprimait dans le champ de création du microcosme, comme l'Image pure, l'Idée et l'Amour authentique de Dieu.

Cette personnalité travaillait en accord avec les forces de l'Esprit qui vibraient en elle, et selon les attributs divins qui sont le pouvoir de création, de dissolution et de transformation continuelle de beauté en magnificence.

La personnalité céleste était androgyne, mi-homme, mi-femme, masculine et féminine, et ne formait qu'une seule âme avant la séparation des sexes.

Si l'on considère cette création comme une perfection, pourquoi une telle séparation eut-elle lieu ?

Cette personnalité était dotée de puissants pouvoirs qui lui permettaient d'accomplir en toute liberté sa tâche dans l'univers entier.

Mais, par la suite, et très progressivement, une partie de l'humanité divine se détourna de sa mission en se liant à sa propre création et à ses propres créatures.

Cette liaison, en opposition à la force centrifuge de l'Amour Divin, qui s'exprime par : "Tout recevoir, tout abandonner afin de tout renouveler", engendra une force centripète, qui s'exprime par : "Tout recevoir, tout conserver afin de tout posséder".

Cela produisit un blocage dans la circulation des énergies et eut pour conséquence de cristalliser le corps de l'être céleste, cette image de l'Idée divine.

Celui-ci se densifia et, à un moment donné, il se produisit un incident entre le rayonnement du noyau du microcosme et le corps cristallisé.

Le rayonnement du noyau finit par ne plus pouvoir fournir suffisamment d'énergie à ce corps.

Alors se manifesta pour la première fois un autre processus que nous connaissons comme la mort.

On comprendra aisément que cet état ne pouvait durer.

L'opposition continuelle entre la Nature fondamentale et sa projection humaine finit par provoquer un conflit intense, un conflit insupportable pour le rayonnement du noyau du microcosme, mis ainsi dans l'impossibilité de s'exprimer à travers la personnalité qui se densifiait.

A l'issue d'une très longue période, ce processus de cristallisation conduisit à une rupture avec les forces de l'Esprit.

Alors se manifesta pour la première fois un autre processus que nous connaissons comme la mort.

Le microcosme perdit l'unité de ses deux principes, masculin et féminin.

Un des aspects de l'être céleste s'atrophia et disparut, ce qui entraîna ce qu'on appelle la séparation des sexes, 

 

A suivre, livre de Rose-Marie et Michel COHEN.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article