Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Regards et Partage...

Un regard plus spirituel

L'Homme et la Femme, une vision nouvelle de l'Unité. Chapitre 1- 2 ème partie

Il est dit dans l'enseignement universel que "Dieu créa l'homme à son image et à sa ressemblance".

Que faut-il comprendre par cette assertion ?

Lorsque nous parlons de cet homme-là, nous pensons à l'être divin originel, l'être céleste, le microcosme divin dans sa relation avec le cosmos et le macrocosme.

L'homme microcosme est né de la pensée divine, une Idée qui fut déposée telle une semence dans le sein de la Mère originelle : la substance primordiale, un océan d'atomes d'où tout est venu à manifestation.

Le Père représente le pouvoir créateur et la Mère représente la matrice qui manifeste la vie, qui est source de toute vie.

L'ancienne sagesse nous parle donc d'une dualité primaire originelle, le Père-Mère éternel et, c'est par l'action conjointe des deux pôles, positif et négatif, le feu de l'Esprit (le Père) et l'eau, la Substance Astrale originelle (la Mère), que fut tissée la toile de l'univers.

Ainsi, à l'aube de notre création, l'atome primordial fut divisé.

De formidables forces furent ainsi libérées, entraînant la manifestation de deux courants de vie, selon la pensée qui se trouvait à la base de la division de l'atome.

Car ce qui émane du feu de l'Esprit est tenu de se manifester dans la matière.

C'est ainsi qu'existaient deux courants de vie.

Bien que formant en soi une unité, il y avait des microcosmes dont le noyau était à prédominance masculine, et d'autres à prédominance féminine.

Mais considérons d'abord la nature du microcosme.

Sa structure est semblable à cette de l'atome.

C'est une sphère électromagnétique qui possède trois noyaux fondamentaux, trois âmes formant une tri-unité en parfaite harmonie.

Nous retrouvons, en son centre, deux énergies, deux entités qui sont l'image réfléchie l'une de l'autre et que l'on peut définir ainsi : l'Ame-Esprit-masculin-positif et le noyau-âme féminin négatif. (Catharose de Petri, Lettres page 52).

A suivre partie 3 du chapitre 1.

Extrait du livre de Rose-Marie et Michel COHEN

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article