Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Regards et Partage...

Un regard plus spirituel

Publié par Nous sur
Publié dans : #Les Noces Alchimiques de Christian Rose-Croix.
Le Troisième Jour, l'Horloge et le Globe.

Entre temps on nous montra les belles fontaines, les mines et toutes sortes d'ateliers pleins d'oeuvres d'art, dont chacune dépassait toutes les nôtres réunies.

Ces salles étaient disposées en demi-cercle, afin de donner sur la précieuse horloge, qui décorait le milieu d'une tour magnifique, et de pouvoir s'orienter sur le cours des Planètes qui s'y trouvaient merveilleusement représentées.
Là je compris de nouveau sans peine ce qui manque à nos artistes, quoi que ce ne soit pas ma tâche de les en informer.
A la fin, j'arrivai dans une salle spacieuse qu'on avait déjà montrée depuis longtemps aux autres. Au milieu se trouvait un globe terrestre d'un diamètre d
e 30 pieds.

Près de la moitié, sauf une petite partie recouverte de marches, était enfouie dans le sol.

Deux hommes faisaient facilement pivoter ce globe sur ses gonds, de sorte qu'on ne voyait
jamais plus que la partie située au-dessus de l'hor
izon.

Si je compris immédiatement que ce globe avait une utilité particulière, je ne parvenais pas à découvrir à quoi servaient les anneaux d'or fixés en divers endroits.
Mon page se mit à rire et me conseilla de les examiner attentive
ment.

Je finis par découvrir que de l'or marquait également ma patrie.

Mon compagnon chercha alors la sienne et fit la même découverte.

Il en était de même pour la patrie de tous ceux qui étaient restés là.

Alors le page nous informa que, la veille, leur vieil Atlas (ainsi s'appelait l'astronome) avait montré à sa Majesté Royale que tous les points d'or correspondaient parfaitement à la patrie de
c
hacun.

C'est pourquoi, voyant que je me sous-estimais, alors qu'il y avait un point à l'emplacement de ma patrie, il avait persuadé un des capitaines de demander que nous fussions aussi placés sur la balance, sans dommage pour nous quel que fût le résultat, puisque la patrie de l'un d'entre
nous montrait un signe particulièrement favo
rable.

Et ce n'était pas sans raison que le page ayant le plus de pouvoirs m' avait été attribué.

Je montrai une grande reconnaissance et regardai d'autant plus attentivement ma patrie, découvrant qu'à côté des anneaux il y avait quelques beaux tracés, ce que toutefois je ne dis pas pour me louer ou me vanter.

Sur ce globe, je vis encore beaucoup d'autres choses que je ne veux pas rendre publiques. Chacun doit comprendre de lui-même pourquoi chaque ville n'a pas un philosophe.
Ensuite le page nous fit entrer dans le
globe.

Il était ainsi fait qu'à l'endroit de la mer se trouvait une plaque occupant la place la plus minime, sur laquelle étaient indiquées trois missions et le nom du constructeur.

On pouvait la soulever avec précaution et accéder, par une passerelle, au centre où il y avait de la place pour quatre personnes.

Ce n'était guère plus qu'une planche ronde où s'asseoir et d'où observer les étoiles, même en plein jour (il faisait déjà nuit à ce moment).
Elles me parurent autant de pures escarboucles, rayonnant avec une telle splendeur, dans une ordonnance et sur une trajectoire si parfaites que je ne voulais plus m'en a
ller .

A suivre : les commentaires de Jan van Rijckenborgh.

Le Troisième Jour, l'Horloge et le Globe.

À propos

“Nous sommes nombreux à avoir un regard différent, disons plus spirituel sur notre monde. Ce blog se veut un essai pour communiquer cette vision plus sereine et conforme à l’essence de l’être humain.”

Rédigé par Regards et Partage

Hébergé par Overblog