Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Regards et Partage...

Un regard plus spirituel

Publié par Nous sur
Publié dans : #Les Noces Alchimiques de Christian Rose-Croix.
Le Troisième Jour, l'Horloge et le Globe. Commentaires de Jan van Rijckenborgh.

Il y a diverses sortes de réformes à faire dans notre vie.

La plus importante est, et doit être, la reddition de soi.

Si vous accomplissez sérieusement toutes les réformes, en oubliant la reddition de vous-même, l'abandon de votre moi, tous vos efforts seraient vains.

Par où commence donc la reddition de soi, la crucifixion de al volonté personnelle ?

Par le moi, par la conscience propre au corps physique : par ce qui résulte de tout ce qui bouillonne et s'agite dans notre vorps astral ; par tout ce que produit l'anarchie astrale qui envahit notre vie.

C'est par le "moi" que tout doit commencer.

Le moi, à la suite d'un long chemin d'expériences, découvre que quelque chose ne va pas dans cette vie, que tout y va de travers, que l'on n'y fait que rencontrer difficultés, souffrances et désordre, cela jusqu'au jour où l'on comprend la parole "Celui qui perdra sa vie pour moi, gagnera le Royaume, gagnera la nouvelle Vie".

Mais celui qui ne voudra pas perdre la vie de son moi, celui qui ne voudra pas donner son moi à l'Ame vivante, n'acquerra pas la vie immortelle de l'âme !

Quand on a vraiment compris cela, quand on a compris la nécessité de cet avertissement, s'ouvre le chemin de la reddition du moi, de l'offrande de soi, mystique, gnostique et pratique, à l'Ame véritable, à la Rose du coeur.

Cette rose, que l'on sait située dans le coeur, au sommet du ventricule droit, est non seulement le centre géométrique de notre microcosme mais aussi le coeur de notre corps astral.

Cette rose doit fleurir, son épanouissement, sa floraison signifie la renaissance de l'Ame.

Car c'est au coeur de la Rose, au coeur de notre système astral, qu'est enfouie l'image mentale originelle du Père, du Logos, du principe originel de notre existence, l'idée éternelle que Dieu se fait de nous, sa créature.

C'est pourquoi, sans aucune réticence, l'homme gnostique voue concrètement à la Rose sa conscience, son moi, son chaos astral.

Quand la Rose, ce principe originel, est éveillée, quand de nouveau il en émane une force, alors surgit un nouveau courant astral pur, qui remplit tout l'être.

Et pour la première fois de notre vie, nous voyons enfin l'aube poindre, l'aurore paraître.

Dès que la reddition du moi, avec tout ce que cela comporte, approche de son accomplissement, que la rencontre de Jésus le Seigneur avec Jean-Baptiste est réellement célébrée sur les bords du Jourdain, l'Ame s'épanouit, la Rose de l'Ame se met à vivre et aussitôt l'Esprit descend sur elle comme une colombe.

Et l'on entend alors la parole évangélique : "Celui-ci est Mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection".

A suivre : Nécessité de la purification astrale.

À propos

“Nous sommes nombreux à avoir un regard différent, disons plus spirituel sur notre monde. Ce blog se veut un essai pour communiquer cette vision plus sereine et conforme à l’essence de l’être humain.”

Rédigé par Regards et Partage

Hébergé par Overblog