Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Regards et Partage...

Un regard plus spirituel

Le premier jour, la corde salvatrice, commentaires de Jan van Rijckenborgh.

Le premier jour, la corde salvatrice, commentaires de Jan van Rijckenborgh.

Le travail des sept cordes jetées au fond du cachot.

Il faut se représenter la corde comme une ligne de force magnétique, un courant de force magnétique, au moyen duquel s'accomplit le travail.

Nous avons dit que l'épuisement du sang, chez l'homme, le rendait sensible à des forces magnétiques différentes, ce dont il prenait en même temps quelque conscience.

Le sang, a sept aspects, sa composition est septuple. Le sang doit arriver à épuisement de septuple manière. Par conséquent, il y a sept groupes, dont l'aspiration et la lutte diffèrent, et sept sensibilités différentes à l'activité de la Fraternité, laquelle oeuvre de façon septuple.

Les sept cordes ne sont pas jetées simultanément. Les sept lignes de force magnétique différentes sont rendues actives les unes après les autres et progressivement, afin d'obtenir une bonne décantation et une juste évolution.

Il apparaît clairement, que C.R.C. ne peut saisir que la "sixième corde, parce qu'il se tenait sur une pierre, contre le mur de la prison", cela signifie qu'il a pu être élevé, dans la Force de Christ et par l'Esprit Saint, en raison de la fermeté de ses efforts conscients en direction du but.

Un petit nombre seulement, un très petit nombre, est sorti les cinq premières fois. Cela est dû à la lutte, qui se démontre permanente dans les actes de violence engendrés par la jalousie et la haine, et d'autre part au fait que cinq des sept lignes de force magnétique ne peuvent élever que très peu d'hommes.

la plupart de ceux qui appartiennent à ces cinq groupes sanguins sont des êtres tellement liés à la nature (leurs chaînes sont trop lourdes, leurs mains trop faibles), qu'ils sont encore inaptes à être secourus, bien qu'ils perçoivent quelque chose de la Lumière en raison de l'état de leur sang, et y réagissent.

Cependant, des cordes leur sont jetées à eux aussi, et ils reçoivent tous leur chance.

Car l'égalité des chances pour tous est une des règles de l'Ordre.

C.R.C.est remonté par la sixième corde : nous remarquons qu'une pierre pointue le blesse alors à la tête, et qu'il ne s'en aperçoit qu'au moment où il aide à tirer la septième et dernière corde avec les autres, l'effort faisant suinter le sang sur ses vêtements.

Elle symbolise la disparition de ce qui obstruait la fenêtre de l'Ame.

Une fois que la corde a été hissée pour la dernière fois, le cachot est refermé pour un temps.

Le fait que certains ne puissent pas être sauvés durant une certaine période d'activité, en raison de l'état de leur sang, montre par là-même la nécessité d'une périodicité dans les efforts de sauvetage entrepris par la Gnose.

Il faut que le sang des hommes soit rendu réceptif à l'activité de la Lumière, et que la force de persévérer soit suffisante.

C.R.C. poursuit son rêve. Tous ceux qui ont été sortis du puits sont délivrés de leurs chaînes et reçoivent une médaille d'or, dont ils auront l'usage pendant le voyage.

D'un côté est représenté le soleil levant, de l'autre les lettres D.L.S.

Tous les rescapés retournent à leur travail, avec le devoir de servir leur prochain pour l'amour de Dieu, et de garder le silence sur ce qu'on leur a confié. Ils en font la promesse.

A ce moment, la sonnerie de trompette se fait entendre de nouveau, sur quoi C.R.C. se réveille, sort de son rêve, et comprend;

Il ne faut pas s'inquiéter de sa faiblesse. Quiconque reçoit le sceau de l'Ordre reçoit en même temps une chance absolument nouvelle.

Le passé est effacé.

Cet homme est délivré de ses fers. C.R.C. reçoit un viatique sous forme d'une pièce de monnaie.

D'un côté flamboie l'aurore qui point, le nouveau matin. C'est sur le soleil levant que le voyageur doit orienter sa boussole. De l'autre côté de la pièce, se trouvent les trois lettres D.L.S. : Deus, Lux, Solis, ce qui donne à entendre que le candidat est, dans son corps physique, lié à la Gnose, Deus.

Il en résulte qu'il a, en lui, la lumière, Lux, d'une vie nouvelle.

Il appartient à la Nouvelle Fraternité, Fraternitas Solaris, La Fraternité du Soleil.

On pourrait dire que ces trois lettres représentent le Père, le Fils, et le Saint-Esprit.

Deus : le Père,

Lux : la Lumière du Fils,

Solacium : la force de la grâce du Consolateur.

Sur cette base, base immense, chacun peut commencer son voyage et le couronner de succès.

Nous espérons ardemment, que, grâce à ce qui précède, vous pourrez, vous aussi, lecteur, saisir la clé de votre propre chemin.

A suivre : C.R.C. se prépare au voyage.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article