Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Regards et Partage...

Un regard plus spirituel

Publié par Nous sur
Publié dans : #Les Noces Alchimiques de Christian Rose-Croix.
Le Deuxième Jour, le Temple du Jugement, extrait des commentaires de JV Rijckenborgh.

Dans le récit de Christian Rose-Croix, on voit en maints endroits - et notamment dans le texte qui vient d'être cité- combien le candidat doit, au cours de toutes les phases qu'il lui faut traverser, se consacrer totalement et sans restriction au chemin de la délivrance, pour ne pas risquer de buter sur de gros obstacles, ou de laisser échapper les possibilités qui s'ouvrent à lui.

De même que rien ne doit entraver le bouton de rose jusqu'à son éclosion, pour qu'il parvienne à la profusion et à la magnificence des couleurs, des lignes et des formes, de même le candidat doit rechercher sa croissance et son développement intérieurs avec un zèle et dans une orientation sans défaillance.

C.R.C.passe de justesse le troisième portail avant qu'il ne se ferme. Et même il y laisse un pan de son manteau, qui s'y trouve pris.

Il faut comprendre cette image. Aucun homme qui parcourt le chemin du retour, la voie qui, de l'abîme dialectique, ramène au Royaume de l'origine, ne gravit cette montée, toutes oriflammes et bannières déployées.

Le Fils perdu qui revient vers son Père est un homme contrit, repentant, conscient de son insignifiance et de son impuissance, qui sait qu'il ne peut pas poursuivre son dur voyage avec sûreté sans la force de celui qui l'a précédé, le Christ.

C.R.C. se rend clairement compte qu'il n'aurait jamais pu trouver son chemin, s'il n'avait eu à ses côtés la Jeune Fille, la Lumière qui l'accompagne.

La première chose que C.R.C. constate, au troisième portail, c'est la splendeur qui en émane.

Le candidat, par expérience vécue, sait qu'il approche de la salle des noces, il est rempli d'une joie intérieure immense, qu'on ne peut comparer à aucun bonheur terrestre.

Les deux statues de ce portail, qui portent les inscriptions Congratulo et Condoleo ( Je me réjouis avec toi, Je souffre avec toi) n'enlèvent rien à cela, mais soulignent la nature et la profondeur du chemin d'expériences que suit C.R.C.

Le chemin du retour est, littéralement, mort permanente et permanente croissance dans le renouvellement.

Tout l'ancien, l'impie, doit complètement disparaître pour faire place au parfaitement saint, à l'incorruptible.

Les deux processus se fondent l'un dans l'autre.

Ils sont inséparables et mènent à la Vie, à la vraie Vie.

C'est en acceptant d'abord de "descendre pour monter", c'est d'abord par le "In Jesu morimur" qui devient possible le "Per Spiritum Sanctum reviviscimus".

C'est uniquement ainsi que le candidat, en vertu du sceau intérieur qu'il porte, devient aux Noces, l'invité de l'Epoux.

Et tout au long de ces processus, durant toutes ses expériences, la Lumière de la Gnose, la Lumière d'Amour de Christ l'accompagne comme un guide, qui l'entraîne et le protège sur le chemin de croix des Roses, la Via dolorosa.

Comment le candidat franchit-il intérieurement le troisième portail ? Quel est ce nom qui l'a fait reconnaître comme un "invité bienvenu"?

Nous avons vu plus haut : comment, en premier lieu, le coeur du candidat devient réceptif à la Gnose, comment ensuite, par la force du Mystère qui jaillit hors du coeur, la compréhension profonde s'éveille dans le sanctuaire de la tête, comment alors, par la purification de la vie mentale, le manteau astral, le champ de respiration, se purifiait et le foie s'ouvrait au flux direct des forces astrales libératrices, et comment, enfin, par la persévérance, le fluide astral nouveau libérait dans le corps éthérique les éthers nouveaux, les matériaux permettant la formation du Manteau d'or des noces de l'Ame, et comment, par l'intermédiaire de la rate, ceux-ci agissaient dans le corps physique.

Après cette triple purification préliminaire, qui dote le candidat d'un principe vital nouveau (issu du coeur), d'une énergie vitale nouvelle (transmise par le foie) et d'une substance vitale nouvelle (acheminée par la rate), la préparation aux noces, à l'union alchimique de l'Ame et de l'Esprit, peut avoir lieu à l'endroit où se situe la salle des noces : le sanctuaire de la tête.

Grâce au travail du candidat, le centre de l'âme, qui est situé derrière l'os frontal, dans la quatrième cavité cérébral, où siège le moi naturel en raison de la naissance dans la nature, s'allume à la lumière de l'Ame.

A ce signe, le gardien du troisième portail reconnaît le nom par lequel il s'adresse à C.R.C. "Fils de l'Homme".

C'est ce nom qu'il inscrit dans le Livre de Vie, c'est ce signe qui relie directement C.R.C. à l'Epoux, à l'Esprit, à la Monade microcosmique. C'est par ce signe que C.R.C. reçoit l'autorisation et le pouvoir de prendre part et de coopérer à la fête des noces alchimiques.

Mais il est évident que, désormais, oui, plus que jamais auparavant, son comportement doit porter définitivement la marque de cette liaison sublime.

De même que Moïse près du buisson ardent entend ces paroles : "Ote tes chaussures de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte", ainsi C.R.C. doit-il maintenant enlever ses chaussures, abandonner définitivement l'ancien, tout l'ancien.

Ensuite deux pages portant des flambeaux le conduisent dans une petite chambre, fixent leur torche dans deux trous du sol et le laissent seul. Puis un bruit s'élève et C.R.C. sent que des hommes se jettent sur lui, ils l'empoignent manifestement avec violence.

Il semble que ce soient des barbiers. Mais il ne les voit pas et leur demande de la traiter avec un peu plus de ménagement, puisqu'il est prêt à faire ce qu'ils veulent.

Ils rasent alors le sommet de la tête, proprement et avec élégance.

Pareil traitement affecte C.R.C. qui ne voit toujours personne, au point de lui faire perdre presque tout courage.

Mais son irritation paraît sans motif, car les deux pages reviennent bientôt et rient de sa peur.

Que veut dire tout cela ?

A suivre.

À propos

“Nous sommes nombreux à avoir un regard différent, disons plus spirituel sur notre monde. Ce blog se veut un essai pour communiquer cette vision plus sereine et conforme à l’essence de l’être humain.”

Rédigé par Regards et Partage

Hébergé par Overblog