Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Regards et Partage...

Un regard plus spirituel

Le corbeau, le commencement du chemin spirituel.

Le corbeau, le commencement du chemin spirituel.

Au plus profond de toute nuit,

en mon séjour où ne brûlait nulle lampe,

épuisé de trop d'obscurité

je gisais comme au fond d'une tombe.

Le vide tendu autour de moi

tel un grand corbeau noir,

de toute chose terrestre

j'endurais la vanité.

Et ils m'apportèrent des raisins,

et ils me tendirent le pain,

et je sentis une vie nouvelle

naître de la mort.

La vie nouvelle, qui luisait en secret

dans le giron de la nuit.

Je me tournai vers le matin

et du plus lointain je le vis, Lui.

Ce qui étonne chez le corbeau, c'est la noirceur de ses plumes.

Le noir a quelque chose de particulier. On ne sait pas si l'on peut considérer le noir comme une couleur.

De plus, on n'a pas encore établi du point de vue ophtalmologique, comment il est perçu. Le noir représente quelque chose de caché, tel l'"Osiris noir", l'esprit intérieur.

Le noir absorbe la couleur, ce qui évoque un mouvement allant de l'extérieur vers l'intérieur, et inversement.

Il signifie d'une part que la lumière intérieure de l'âme n'est pas encore libérée, et d'autre part, que le chercheur prend ses distances par rapport à la lumière ordinaire de la nature.

En tant qu'oiseau noir, le corbeau est le signe du commencement du chemin spirituel.

En alchimie, il symbolise "l'oeuvre au noir", la phase de noircissement où l'alchimiste meurt dans l'alambic, métaphore utilisée pour désigner la phase durant laquelle la personnalité subit l'endura.

Le corbeau est sous l'influence de Saturne dont le métal est le plomb.

En alchimie, les planètes et les métaux correspondant, sont figurés par le même pictogramme : les métaux terrestres sont des manifestations de forces planétaires, et chaque planète est, à son tour, la manifestation d'une force du système solaire.

Les planètes, en tant qu'organes du corps solaire, remplissent des conditions déterminées.

Remarquons qu'il ne s'agit pas tant des corps célestes matériels que de leur subtil influx, qualifié d'astral (de "astra", étoile) par l'ancienne "astrosophie", tradition selon laquelle le soleil (esprit, or) et la lune (âme, argent) appartiennent au septénaire planétaire.

Les trois planètes, Uranus, Neptune et Pluton, sont extérieures à ce septénaire.

On les appelle planètes des Mystères car elles dirigent et dynamisent les processus spirituels de transformation.

La terre, dont le métal est l'antimoine, ne fait pas partie de cette catégorie.

Les sphères planétaires du système solaire exercent leur influence sur la terre, elles remplissent une fonction en relation avec la vie des règnes naturels, en particulier de l'humanité.

Leur activité dépend de l'orientation de l'homme sur lequel elle s'exerce.

Souvent, elle a pour effet de lier étroitement l'homme à la terre. Mais pour celui qui suit le chemin du développement de l'âme, elle s'exerce dans un sens libérateur.

A suivre, le plomb terrestre.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article